Technical blog

ARender rembourse sa dette (technique)

  • Marye
  • 31 Oct, 2012

La version 2.0 d’ARender est enfin finalisée !

Cette nouvelle mouture aura été l’occasion pour ce produit de rembourser sa dette technique. Ce terme est redevenu « à la mode » avec l’apparition de la crise économique et financière actuelle. Il permet de qualifier le retard technique affectant le code source d’un logiciel accumulé au fur et à mesure de son évolution.

En effet après deux ans d’existence et l’ajout de nouvelles fonctionnalités plus ou moins impactantes, il était temps de refondre l’architecture de cette visionneuse de documents. C’est ainsi que près de 50% de l’application a été complètement réécrite.

Mais pourquoi réécrire autant de code alors que l’application était pleinement stable et fonctionnelle ?

  • Limiter les régressions potentielles induites par l’ajout de nouvelles fonctionnalités
  • Faciliter l’ajout d’évolutions
  • Permettre à n’importe quel nouveau contributeur de rentrer dans le code à moindre coût
  • Définir une architecture plus propice aux chantiers majeurs prévus dans la roadmap comme l’intégration forte avec les terminaux mobiles

Et comment a t-on fait ça ?

  • Mise en place du pattern Model View Presenter recommandé par Google et légèrement adapté à nos besoins et contraintes (à voir dans un prochain article)
  • Développement dirigé par les tests (ou Test Driven Development)
  • Définition de normes et conventions strictes

 

C’est donc après ces derniers trois mois de travail intensif qu’ARender a remboursé sa dette ainsi que les intérêts dus !